Compagnie l'Hémisphère de l'Ouest


Ka'baret Barré

Présentation
" Ka'baret Barré " est une comédie tout public essentiellement visuelle (personnages clownesques, numéros burlesques) sans parole (ou très peu), dans une ambiance cabaret des années 30.  Les disciplines utilisées sont le clown, la jonglerie (balles rebonds, boites à cigares, sabres, disques, Ballons) la magie (cordes, anneaux chinois), la musique (caisse claire, ukulélé, gramophone), les équilibres (rouleau américain).  Le décor, est composé un gramophone, un micro vintage, d'un panneau de présentation et de deux affiches, une caisse claire et ses cymbales.


Pitch du spectacle
L’Artiste est là, tiré a 4 épingles, yeux doux derrière le rideau, fin prêt à épater le public avec ses plus beaux tours d'adresses, à conquérir l’assistance féminine toute entière, mais…
   L’Assistante est également là, pas complètement prête voire carrément distraite, rythmant les numéros périlleux, guettant jalousement les œillades de l’Artiste…

" So, ladies & gentlemen, que le spectacle commence ! "




Les personnages
Mademoiselle, un peu garçon manqué dans son costume de gavroche, gauche et décalée, dans ses moments d'absence, percutante et rythmée dans ses délires et ses colères… Amoureuse en secret de l’Artiste, elle attend de lui quelque attention, filet d’amour, once de tendresse…

Monsieur, gentleman imbu, précieux séducteur et vaguement hautain,  s’exprime dans un anglais ''so frenchy'' qui masque avec peine un léger défaut de prononciation : ladizzz & dgentlemen, incredibeule, mademoisêêlle…



Le spectacle vu par le metteur en scène (David Latini)
Dans ce cabaret à la fois ringard et intemporel, Monsieur est le Roi du  Monde, Mademoiselle son assistante entièrement à son service. Monsieur parade et jongle, démiurge magicien à l’ego démesuré,  séducteur invétéré, et nourrit sa partenaire avec les restes. S’il lui  reste un peu d’amour, quelques bravos, elle s’en contentera bien !  Elle, tantôt endormie, tantôt amoureuse, finira par comprendre à quel  point elle n’est au mieux qu’un faire-valoir, au pire la serpillière d’un  individu mesquin… Sa jalousie, puis sa vengeance seront les moteurs d’un  final éminemment jubilatoire !  Dans ce duo façon Strada, l’émotionnel et le burlesque se choquent et  produisent des étincelles… Deux niveaux de lecture nettement  différenciés s’affrontent et se côtoient ; d’une part, vu de façon naïve  et enfantine, c’est un spectacle de cabaret où les numéros jonglés,  musicaux et de prestidigitation s’enchaînent, accompagnés d’une tension  proche du clownesque entre les deux partenaires, et d’autre part, une  histoire d’amour délectable et cruelle, ou la gentillesse des sentiments  s’oppose à la fourberie séductrice du manipulateur… jusqu’au bras de fer  final, ou Mademoiselle s’impose, avec éclat !


Distribution
Guiom Derian (Monsieur) comédien/jongleur.
Solenn Le Barbier (Mademoiselle) clown/percussionniste.
David Latini (Metteur en scène), comédien, jongleur, écrivain.


Détails

- création 2015
- Comédie et art du cirque
- spectacle sans paroles (ou presque...)
- Tout public à partir de 3 ans
- 50 min
- Fiche technique légère
- Espace scénique : 6 x 5 x 3 m
- 2 comédiens




Presse




La compagnie Hémisphère de l'Ouest fait le spectacle
Le Télégramme, Elven, 4 août 1916
Dans le cadre des Mardis d'Ambon, la compagnie ARTeM et la municipalité, ont accueilli, à la ferme de Rangliac, le duo d'artistes Guiom et Solenn de la compagnie Hémisphère de l'Ouest et leur nouvelle comédie Ka'baret Barré. Dans une ambiance des années 1930 avec pour seul décor un rideau noir, un portemanteau perroquet bois, un microvintage et un gramophone une centaine de personnes ont assisté aux péripéties de ces deux énergumènes.
Les artistes ont interprété dans un rythme soutenu des numéros de clowns, jonglerie et magie, accompagnés de musique avec une pointe de poésie et de légèreté.
« C'est une comédie décalée, sans parole ou presque, avec comme seul but de faire sourire les gens », savourent Guiom et Solenn.


Théâtre. Ka'baret à la ferme
Le Télégramme, Ambon, 2 août 2016

Mardi, le Théâtre à la ferme proposait une comédie, Ka'baret barré, de la Cie Hémisphère de l'ouest. Un retour aux années 30, pour cette soirée, avec pour décor, un gramophone, un micro vintage, une caisse claire et ses cymbales. Tout rappelait l'ambiance des cabarets. Clowneries, jongleries se sont enchaînées, sentiments et tensions s'entremêlèrent, laissant place à la victoire de la plus faible pas si « barrée » que cela.



Spectacle. Salle comble pour Ka'Baret Barré
Le Télégramme, Elven, 19 novembre 2014

Salle comble, vendredi soir, au Carré d'arts pour Zi International Ka'Barre, présenté par la compagnie Hémisphère de l'Ouest, qui, après une résidence de création à Elven, a présenté le fruit de son travail en avant-première du festival Clown Hors pistes (Theix). Les enfants, venus nombreux, ont apprécié le spectacle, avec de nombreux éclats de rire provoqués par les facéties des deux protagonistes. Jonglage, musique et surtout bonne humeur étaient au programme.



Festival Clown Hors Piste. Création d'un grand « K barré »
Le Télégramme, Vannes, 14 novembre 2014

Le pays de Vannes est le seul en Bretagne à abriter un festival de clown théâtre. Et depuis quelques années, il propose une résidence à une compagnie pour préparer un nouveau spectacle. Voici un avant-goût...

Pendant trois jours, Guiom et Sol'n de la compagnie l'Hémisphère de l'Ouest investissent le plateau du Carré d'arts. « Nous avons commencé à travailler dès septembre. À domicile... », explique Guiom. Là, ils retrouvent le confort d'un vrai espace scénique. Discutent lumières. Jouent et rejouent leur spectacle, sous le regard de David Latini qui assure la mise en scène.

Duo sans mots

« C'est une idée qui me trotte dans la tête depuis longtemps » poursuit Guiom. « J'avais envie de reprendre le duo clownesque avec une approche différente, sans mots ou quasiment, et donc plus visuelle. » En 2000, c'était déjà avec des duos Auguste-clown blanc, comme « Les Forsini » ou « Bric et Brac », que la compagnie l'Hémisphère de l'Ouest était née. Restait donc à trouver un nouvel Auguste. Il s'est imposé doucement. En se lançant dans la musique, Guiom s'est retrouvé en trio avec Jawel et Sol'n. Leur formation « Little Big Swing » distille son « Exilir » depuis bientôt cinq ans de Bretagne en Suisse, en passant par Aurillac. « Sol'n a un clown naturel qui ne demande qu'à être lâché sur scène ». Il semble que l'automne soit un bon moment pour lâcher les clowns. Les gentils aussi.

La belle et le vaniteux


« J'avais également envie de présenter des numéros originaux, comme de la jonglerie de balles au rebond ou de boîtes de cigares... » De ces numéros est né « Ka'baret Barré » de Mônsieur et Mademoiselle. Lui, « un ringard qui se la pète ». Et elle, une amoureuse éperdue, qui amène de la modernité, quelques catastrophes et des surprises. Avec ce spectacle, intimiste, les deux artistes quittent un temps la rue. « C'est agréable aussi d'être avec des gens dont on a toute l'écoute. Et en novembre, c'est bien d'être à l'intérieur ! » plaisante Guiom. Mais qui dit salle, ne dit pas décor sophistiqué. Ils ont choisi la simplicité d'un gramophone, d'une caisse claire et d'un vieux micro. « Mais nous avons beaucoup d'accessoires » souligne Sol'n. « Et le final explosif ! » Tout un programme... Pour Sol'n, « Ka'baret Barré » a d'ailleurs une importance particulière. Elle vient de sauter le pas de l'intermittence et de la professionnalisation. « Notre envie serait de trouver une deuxième résidence pour étoffer le spectacle », souffle Guiom. «
Ka'baret Barré » serait alors dopé pour entrer dans la programmation du festival Clown Hors Piste 2015 et démarrer une carrière interplanétaire.

Catherine Lozach


Photos













Contact (devis, dossier de presse...) : hdeouest(arobase)gmail.com